Last n'étant pas trop un "grand" chien de travail. Ayant fais un stage, j'ai découvert le Berger Belge Malinois qui commençait à avoir sa cote de popularité. En 1999, je me suis offert mon premier Malinois appelé Ricky qui était plus ou moins déjà "dréssé" mais pas top à mon gout. Je l'ai alors "instruit" à ma manière. C'est à ce moment là que je suis devenu Maitre Chien de Sécurité à plein temps.
Pour moi le Malinois est devenu la race de chien de référence pour le travail en sécurité ce qui justifie mon amour pour cette race.
Voulant toujours persévérer, j'ai assisté à un bon nombre de stages et formations mais, j'ai aussi eu la chance de rencontrer mon ami actuel Fred G. (Salut mon petit...) qui m'a prit sous son aile à son association (aujourd'hui dissoute). Etant très bon et grand formateur, Fred m'à fait connaitre le monde cynophile professionnel sous tous les angles. J'ai eu la chance de pouvoir évoluer avec lui (en partie) dans le monde de la nuit (discothèque) et encore aujourd'hui je continu à m'instruire auprès de lui. Un grand merci à toi mon ami.
A la mort accidentelle de Ricky, je n'avait plus de chien. Un membre de l'association m'à gentillement donné "Paiko des diables noirs" mon premier Berger Hollandais. Ayant aperçu quelques sujet lors d'une représentation au 132 ème Bataillon Cynophile de l'Armée de Terre à Suippes, j'ai adopté ce chien (qui n'avait rien à voir avec ceux de l'armée) sans connaitre la race ni les capacités. Avec la forte implication de Fred, nous lui avons mis un place tout un programme de travail en sécurité, Paiko est devenu très vite opérationnel jusqu'à sa retraite en 2005. Last nous à tragiquement quitté en même temps.
Je profite pour remercier tout particulièrement une personne pour tout ce qu'il à fait avec Paiko. Il s'agit de Frederic C. qui tous les jours, par tous les temps, aux dépend de sa vie privée et de sa famille s'est occupé de Paiko en lui apportant tout l'amour et les soins que mon chien avait besoin, il à accompagné Paiko jusqu'a son dernier soupir. Paiko nous à malheureusement quitté en Aout 2009. Fred et Mag. Un grand merci à vous 2. Lire l'histoire de PAÏKO.
Etant vraiment tombé "amoureux" de cette race, la vie m'à permis d'acquérir Covou, l'un de mes BH actuel. J'en profite pour saluer mes amis, ses éleveurs (Mary et Laurent). Merci à vous 2.
Le Berger Hollandais est devenu à mes yeux le deuxième chien de référence en matière de chien de travail sans dénigrer notre célèbre Berger Allemand. Je suis d'ailleur en collaboration constante avec "l'élevage du domaine de Lessie" qui produit toute l'année du B.A et dont le site va bientôt être accessible.
Depuis lors, j'ai été et je suis propriétaire de plusieurs Malinois et Berger Hollandais. Certains de mes "loulou" ont étés vendus aux administrations Françaises et étrangères, d'autres sont décédés ou toujours chez moi. Etant très nombreux, je ne saurait citer tout le monde mais sachez que dans mes pensés, je n'oubli jamais personnes.
C'est donc pour toutes ces raisons que j'ai mis toutes mes connaissances et mes compétences dans la création de mon élevage de Malinois et de Berger Hollandais mais aussi dans la création de mon centre canin avec l'aide précieux de Martine, ma femme, qui, sans elle, je n'aurai jamais réussi. Il nous reste encore beaucoup à faire mais nous avons déjà fait une grande partie. D'ailleurs, nous allons également produire des chiots Bouledogue Français avec l'achat récent de E'chanel notre première femelle BF.